La technologie d’Air Serenity cible toutes les pollutions

La pollution de l’air devient une préocupation majeure dans nos sociétés. Sous ce terme unique se cachent en réalité trois grandes familles de pollutions, qui ont des impacts dramatiques pour la santé.

Particulate Matter

Les particules fines

Ce sont des “cendres microscopiques”. La meilleure façon de s’en débarasser consiste à les piéger dans un filtre mécanique. Evidemment, il faut régulièrement changer le filtre, mais tout ce qu’il attrape épargne vos poumons… Chez Air Serenity, nous avons sélectionné un filtre à particules chez l’un des meilleurs spécialistes.

Chemical pollution, called VOC

Les pollutions chimiques (COV : Composés Organiques Volatils)

Lorsque l’on dit que “la pollution est 8 fois pire dedans que dehors”, on parle de cette pollution : les COV. Ce sont les molécules issues du séchage de… tout ce qui nous entoure : produits ménagers, colles, vernis et solvants, meubles en kit, peintures, bougies, … Il y a des centaines de molécules différentes, avec leurs effets attendus, leurs arômes, mais aussi leurs impacts, seules ou re-combinées. Pour s’en débarasser, il faut mettre en place un piège moléculaire qui soit actif sur une large gamme de molécules, et surtout qui ne relâche pas ces molécules en cas de chaleur ou d’humidité. Comme aucune technologie n’était satisfaisante, Air Serenity a travaillé depuis plus de 10 ans, au sein du Laboratoire des Plasmas de l’Ecole Polytechnique, sur une approche nouvelle : les pièges à molécules sont plongés dans une “aurore boréale” locale (un plasma froid), qui les “mouille” comme on mouille une éponge. La capacité de rétention est ainsi multipliée par 50 ! Notre savoir-faire repose à la fois sur le choix des pièges rendus hyper-efficaces, et sur la création d’un plasma garanti sans ozone.

Virus, Bacteria, Mold

 

Les virus, bactéries, moisissures, …

Ce sont des organismes en général bénins, mais régulièrement gênants (grippe) et parfois dramatiques (H1N1). Dans de nombreux cas, ils déclenchent des crises d’asthme chez les personnes sensibles. Le plasma a la capacité à “exploser” les parois de ces organismes. Cette méthode est utilisée pour désinfecter les instruments chirurgicaux.

Le filtre d’Air Serenity combine trois étages de filtration pour trois types de pollutions.

  1. un filtre HEPA pour filtrer les particules fines ;
  2. un cocktail de 8 pièges à COV, choisis et testés parmi des centaines, pour cibler un spectre très large de polluants chimiques ;
  3. un filtre plasma, qui détruit les virus et les bactéries sans ozone : la génération du plasma sans ozone est l’un des savoir-faire du Laboratoire des Plasmas de l’Ecole Polytechnique, où Joseph Youssef a développé la technologie Aurora.

En un passage de l’air, le filtre d’Air Serenity capte les trois types de pollutions avec une efficacité inédite sur le marché.